11.11.2019, 15:16

Le canton de Neuchâtel veut financer des projets stimulants pour l’économie locale

chargement
Caroline Choulat, cheffe adjointe du service de l'économie, et Jean-Nat Karakash, conseiller d'Etat chargé de l'économie et de l'action sociale.

Economie Le gouvernement neuchâtelois lance un appel en faveur de projets qui pourraient bénéficier à l’économie de proximité. Il met à disposition une première enveloppe de 200’000 francs.

Le gouvernement neuchâtelois lance un programme pour cofinancer des projets qui favorisent l’économie «de proximité». Il s’agit de favoriser des projets qui visent à créer et faire circuler les richesses à l’intérieur du canton. Une première enveloppe de 200’000 francs est disponible.

Les objectifs: dynamiser les centres des villes et des villages, promouvoir la consommation de produits locaux, ou encore stimuler les partenariats. L’appel à projets est adressé à tout groupement d’entreprises, associations, institutions ou autre groupe de personnes organisé.

Les meilleurs projets bénéficieront d’un soutien cantonal, se montant au maximum à 50’000 francs. Une somme qui ne sera attribuée qu’à la condition qu’un financement externe équivalent soit acquis. Les candidatures doivent être déposées d’ici à fin janvier 2020 en remplissant un formulaire dédié, sur le site internet de l’Etat.

Les projets privilégiés seront ceux qui ont une approche innovante, qui sont cohérents avec les objectifs du développement durable et qui n’entraînent pas de distorsion de concurrence sur le plan local.

Dans les exemples de projets soutenus, il pourrait y avoir la création de réseaux d’entreprises, des partenariats entre fournisseurs et distributeurs locaux, des partenariats permettant la survie de commerces locaux dans les petites localités ou des démarches du type «boutique à l’essai» visant à éviter les vitrines vides.

Consommer local

L’enveloppe pourrait être légèrement dépassée si besoin, ou revue à la baisse s’il n’y a pas assez de projets qui répondent aux critères. «De toute façon, une nouvelle enveloppe de 200’000 francs est prévue d’ici à 2023», a expliqué le conseiller d’Etat. Cependant, «le soutien accordé à un projet en particulier est entendu comme une aide au démarrage et ne sera pas renouvelé», a précisé Caroline Choulat, cheffe adjointe du Service de l’économie.

«L’idée est de créer de nouveaux réseaux, des alliances qui pourraient perdurer dans le temps. L’aide financière doit permettre de faciliter la première étape de mise en place de ces projets», ajoute Caroline Choulat. Pour elle, mettre en évidence des projets «de proximité» doit permettre de «réintroduire auprès du public la conscience de la localisation de sa consommation».

L’annonce des projets retenus interviendra probablement durant le premier trimestre 2020.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SolutionsVos idées pour dynamiser notre régionVos idées pour dynamiser notre région

Élections fédéralesFabien Fivaz: «Pour une économie et une agriculture de proximité»Fabien Fivaz: «Pour une économie et une agriculture de proximité»

IncubationNeuchâtel: trois prix pour des entreprises plus humainesNeuchâtel: trois prix pour des entreprises plus humaines

EconomieNeuchâtel: Matthieu Aubert quitte la CNCI et cède son fauteuil de députéNeuchâtel: Matthieu Aubert quitte la CNCI et cède son fauteuil de député

Top