18.09.2019, 00:01

L’agriculture italienne et ses plaies

Premium
chargement
Des organisations comme SfruttaZero produisent de la sauce tomate de manière écologique et éthique, afin de lutter contre l’exploitation des ouvriers et des terres par la mafia.
Par par Céline Cornu, Milan

DÉCRYPTAGE Ouvriers exploités et payés une misère: c’est le visage de l’économie rurale sur laquelle pèse l’ombre de la mafia.

Chaque été, des milliers d’ouvriers agricoles africains, bulgares ou roumains viennent ramasser, en Italie, tomates ou pastèques sous un soleil de plomb. Selon une étude du syndicat CGIL-Flai, 400 000 travail-leurs agricoles sont exposés, dans la Péninsule, à un risque de travail irrégulier et d’exploitation, dont plus de...

Top