07.08.2015, 14:35

Saint-Gobain peine à calmer la colère de sa proie suisse

Premium
chargement
Depuis l'annonce du rachat par Saint-Gobain, la valeur boursière de Sika a fondu de 30%. 

   KEYSTONE
Par JEAN-YVES GUÉRIN

INDUSTRIE Alors que le groupe français a entamé le rachat du chimiste suisse Sika, ce dernier tente de préserver son autonomie.

"Nous demandons à ce que Saint-Gobain vende le spécialiste des mortiers, Weber, à notre entreprise" , explique Paul Haelg, président de Sika. Une dizaine de jours après l'annonce de la prise de contrôle du suisse Sika par le français Saint-Gobain, le conseil d'administration et l'équipe de direction de Sika ne digèrent toujours pas l'opération.

Si ce rachat suscite une...

Top