22.12.2014, 10:38

Syngenta va pouvoir vendre son maïs transgénique sur l'immense marché chinois

chargement
L'ouverture du marché chinois et ses millions de bouches à nourrir est une très bonne nouvelle pour Syngenta.

Alimentation Déjà autorisé dans plusieurs pays d'Amérique du Nord et du Sud, le maïs génétiquement modifié produit par le Bâlois Syngenta va pouvoir être vendu en Chine, mais aussi dans plusieurs pays asiatiques, en Russie et en Océanie.

Le groupe agrochimique bâlois Syngenta a confirmé lundi le feu vert des autorités chinoises à l'importation de son maïs OGM Agrisure Viptera pour l'alimentation humaine et animale.

L'autorisation recouvre les grains de maïs et les produits dérivés de traitement, tels que les drêches sèches de distillerie. Cet OGM offre "une protection contre le plus large spectre de lépidoptères ravageurs qui affectent le maïs et permet une amélioration significative du rendement des cultures", relève Syngenta lundi dans un communiqué.

Agrisure Viptera est autorisé aux Etats-Unis depuis 2010, ainsi qu'en Argentine, au Brésil, au Canada, en Colombie, au Paraguay et en Uruguay.

Le maïs transgénique a aussi obtenu l'autorisation d'importation en Australie et en Nouvelle-Zélande, en Biélorussie, dans l'Union européenne, en Indonésie, au Japon, au Kazakhstan, en Corée, au Mexique, aux Philippines, en Russie, en Afrique du Sud, à Taïwan et au Vietnam.

Des sources américaines avaient indiqué jeudi que Pékin avait accepté l'importation de variétés de soja et de maïs américains génétiquement modifiés, notamment celui de Syngenta, lors d'une réunion de la Commission commune américano-chinoise pour le Commerce (JCCT) qui s'est tenue à Chicago.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top