02.08.2015, 18:56

Brigitte Hool sourit avec l'ange

chargement
Par DENISE DE CEUNINCK

«J'ai analysé Mahler pendant un après-midi à Leyde...», a dit Freud. Mais de quoi Gustav Mahler souffrait-il? On dit qu'avec les personnes réfractaires à un long traitement analytique, Freud pouvait avoir une conversation efficiente lors d'une promenade ou au café, comme ce fut le cas avec Mahler. «Le sourire d'un ange», titre du concert du Nouvel Ensemble contemporain (NEC) demain au temple du Locle, ne s'apparente évidemment que de loin à la psychanalyse. L'exécution fera avancer vers la connaissance du compositeur et rassurera le mélomane effarouché par la version pour 14 musiciens, un chef et une voix, de la 4e Symphonie connue pour orchestre symphonique.

Immense compositeur, génial chef d'orchestre, le premier à inventer la modernité dans la direction d'orchestre, directeur à 36 ans de l'Opéra de Vienne, de quel bois Gustav Mahler s'est-il chauffé?

La vie de Mahler, issu d'un milieu de petits commerçants juifs, fut un sacrifice permanent à l'idéal artistique qu'il s'était fabriqué. Très jeune, il sut que «celui qui a peur de perdre a déjà tout perdu», cela se lit dans sa biographie. Il fut constamment aux prises avec la tyrannie la plus déchirante et la mélancolie la plus enfantine.

L'origine d'une version de la 4e Symphonie de Mahler, pour orchestre réduit, prend sa source chez Schönberg et ses amis qui avaient créé à Vienne une association visant à vulgariser des œuvres peu connues. Déjà le NEC avait fait de cette partition, réduite alors par Erwin Stein, une pièce maîtresse de son répertoire. Dirigé par Pierre-Alain Monot, l'ensemble présentera demain la version réduite, en 2007, par Klaus Simon, pour flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, quintette à cordes, contrebasse, piano, harmonium et percussion.

Le magnétisme de la soprano Brigitte Hool et son tempérament musical sont tels que l'interprète soulève les foules actuellement. «Nulle Musique sur terre n'est comparable à la nôtre», dit l'ange. La présence de Brigitte au sein du NEC, sa traduction du «Sourire d'un ange»: un succès annoncé!

Le Locle, temple, demain à 17h

Brigitte Hool sourit avec l'ange


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top