02.08.2015, 18:56

«Cadence»

chargement
Par Rachel Gaume - Librairie Payot, La Chaux-de-Fonds

Nous sommes en 1933, à Munich. Un peintre se voit confier par le régime en place la réalisation d'une toile: une petite fille lui est remise, qui devra lui servir de modèle afin d'incarner le portrait de l'avenir de l'Allemagne. Ce sont ici les carnets de ce peintre que nous découvrons. Il va faire de cette petite sa «poupée», vouant à l'enfant une admiration sans borne, nouant avec elle un lien très fort, qui met parfois le lecteur mal à l'aise.

A côté de cela, on comprend que ce peintre, dont on ignorera le nom, n'adhère pas au régime en place - il est même harcelé par des agents zélés - mais qu'il peut, grâce à lui, réaliser son rêve: avec l'aide de sa logeuse et d'un vieil ami, il va créer l'œuvre perverse qu'il avait longtemps imaginée… Tout ça se déroulant dans un huis clos étouffant, dans un minuscule appartement que l'on imagine très glauque.

Ce roman est fort sombre, et on a parfois de la peine à comprendre où l'auteur veut en venir. Un livre qui bouscule, qui dérange - mais qu'on aura du mal à lâcher tant l'écriture est magnifique.

«Cadence»
Stéphane Velut
Ed. Bourgois
190 pages


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top