02.08.2015, 18:56

Le Roussillon, une multitude de grands terroirs

chargement

Le Roussillon est une terre bénie des dieux pour le vin. Les premières traces de culture de la vigne et du commerce du vin remontent à l'Antiquité grecque. Les nectars du Roussillon se font connaître dès le Moyen Age. Paradoxalement, le développement du vignoble survient entre 1741 et 1882. Le phylloxéra le dévastera ensuite partiellement.

Au fil d'un parcours tumultueux, de beaucoup de labeur, de révoltes sanglantes en contestations musclées, la qualité remplace peu à peu la quantité. Cette politique courageuse est récompensée par l'obtention des appellations d'origine contrôlée Rivesaltes, Banyuls et Maury en 1936, Muscat de Rivesaltes en 1956, Banyuls Grand Cru en 1962 et Collioure en 1971.

Les Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon villages accèdent au rang d'AOC en 1977. Accrochés aux coteaux pentus du nord du Roussillon, formant les gradins supérieurs de cet amphithéâtre et serpentant le long de l'Agly, les 3000 hectares de l'AOC Côtes du Roussillon villages (uniquement des vins rouges) couvrent 32 communes. Quatre terroirs ont été distingués pour leur originalité, leur production spécifique et la haute expression de leurs vins: Latour de France, Caramany, Lesquerde et Tautavel (photo CIVR - Jean-Marie Goyhenex).

A découvrir sur le fruit dans leur jeunesse, les Côtes du Roussillon villages expriment pleinement toute leur complexité dans le temps avec des notes épicées qui s'associent à merveille aux viandes et gibiers. /nbr


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top