02.08.2015, 18:56

Michael Jackson figé pour l'éternité

chargement
Par VINCENT ADATTE

Film événement mondialisé, «This Is It» suit feu Michael Jackson dans la préparation d'un come-back qui n'aura jamais lieu. Les admirateurs du «King of pop» y trouveront leur compte. Les autres se désoleront sans doute de cette ultime (?) opération «marketing».

En premier lieu, il vaut sans doute la peine de rappeler la genèse ambiguë de ce film qui a pour première ambition de consoler les fans de Michael Jackson en leur donnant une idée de la performance dont ils ont acquis en vain les précieux sésames (plus d'un million de billets vendus). Promoteur des cinquante concerts londoniens du défunt chanteur, le chorégraphe et producteur Kenny Ortega a très clairement saisi l'occasion de renflouer un brin sa barque. Détenteur des droits de centaines d'heures d'images filmées à Los Angeles pendant les répétitions du malheureux Bambi, Ortega en a tiré un documentaire posthume fort opportun.

Cela dit, venons-en au film proprement dit. Comme l'indique un carton initial, il est avant tout destiné aux fans de Jackson qui découvrent leur idole au travail, exigeant avec ses collaborateurs, mettant minutieusement au point un show très spectaculaire. La plupart des tubes prévus dans le spectacle figurent en bonne et due place, certes parfois au prix de quelques bidouillages. L'icône est donc préservée, magnifiée, «immortalisée». Mais cette entreprise de sublimation installe à la longue une certaine gêne, du moins chez les spectateurs qui n'écoutent pas en boucle «Billie Jean».

Pour arriver à cette épure, le travail de montage n'a pas dû être coton. A entendre certains témoins, Jackson aurait vécu un véritable martyre durant certaines répétitions. Il en est même mort, préciseront les esprits cyniques! En privilégiant l'idéalisation à outrance, le réalisateur fait bien évidemment un sort à la vérité, sinon à l'éthique. Certains rétorqueront à raison qu'il y a un temps pour tout et que le vrai documentaire viendra plus tard. Mais il y a fort à parier qu'il ne disposera pas du même arsenal promotionnel, à moins de sombrer dans le sensationnalisme sordide!

A l'adresse des fans, précisons encore que le film, sorti simultanément aux quatre coins du monde, ne devrait pas rester à l'affiche plus de deux semaines, histoire de préserver l'attractivité de l'édition DVD à venir… Il n'y a pas de sot profit! /VAD

Neuchâtel, Arcades; La Chaux-de-Fonds, Plaza; 1h51


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top