23.12.2016, 08:41

Science: quelque 3500 milliards d'insectes parcourent le ciel chaque année

chargement
Ces énormes nuées d'insectes représentent plus de sept fois celle des 30 millions d'oiseaux qui quittent chaque année le Royaume-Uni pour leur migration vers l'Afrique. (Illustration)

migrations Selon des chercheurs britanniques, quelque 3500 milliards d'insectes voleraient dans le ciel chaque année. Cela représente sept fois la masse d'oiseaux qui quittent chaque année le Royaume-Uni pour leur migration vers l'Afrique.

Des scientifiques britanniques ont pour la première fois mesuré les mouvements annuels d'insectes volant dans le ciel, portés par les vents. Selon leurs observations, parues jeudi dans la revue Science, ils sont quelque 3500 milliards et pèsent au total 3200 tonnes.

"Si les densités d'insectes observés au-dessus du sud du Royaume-Uni étaient extrapolées dans l'espace aérien des continents, les migrations d'insectes à haute altitude pourraient représenter le plus important mouvement annuel d'animaux d'écosystèmes terrestres, comparable aux plus grandes migrations animales océaniques", explique Jason Chapman, du Centre pour l'écologie et la conservation à l'Université d'Exeter en Cornouailles.

Il est l'un des auteurs de l'étude réalisée avec des radars et d'autres techniques d'échantillonnage sur dix ans.

Ces énormes nuées d'insectes représentent, en masse, plus de sept fois celle des 30 millions d'oiseaux qui quittent chaque année le Royaume-Uni pour leur migration vers l'Afrique.

Les provenances et les destinations des insectes n'ont pas été déterminées dans cette étude. De précédentes observations suggèrent toutefois que beaucoup viennent de Grande-Bretagne ou y retournent en passant par la Manche et la Mer du Nord.

Facteur climatique

"Les migrations animales, particulièrement des insectes, sont un comportement très complexe qui évolue sur des millions d'années et est très sensible à l'environnement climatique", ajoute-t-il.

"Les insectes migrateurs peuvent ainsi servir d'indicateurs des conditions environnementales planétaires", pointe Jason Lim du centre de recherche de Rothamsted au Royaume-Uni.

Ce chercheur explique aussi que "le changement climatique peut provoquer le déclin de nombreuses espèces d'insectes et en promouvoir d'autres qui sont très adaptables et peuvent devenir des ravageurs de récoltes".

Cette étude s'est concentrée sur les insectes volant à plus de 150 mètres du sol, recourant à des radars pour les plus gros (10 mg et au-delà) et à des échantillonnages pour les plus petits récupérés dans des filets.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

effrayantIl réveille des milliers d’insectes dans une grotteIl réveille des milliers d’insectes dans une grotte

NeuchâtelUne exposition où les phobiques peuvent porter mygales et autres insectesUne exposition où les phobiques peuvent porter mygales et autres insectes

Top