07.08.2015, 12:11

A Rome, des immigrés se cousent la bouche pour protester

chargement
L'Italie a été critiquée à Bruxelles sur sa gestion des clandestins.

ITALIE Neuf immigrés originaires du Maghreb se sont cousu la bouche samedi pour protester contre leur immobilisation prolongée dans un centre d'accueil à Rome, a appris l'agence italienne ANSA. Ils ont été pris en charge médicalement.

Neuf immigrés clandestins, venus de Tunisie et du Maroc, ont cousu leurs lèvres afin d'exiger leur libération d'un centre de détention en Italie. Leurs conditions de vie sont, selon eux, intolérables.

Ces gestes, accomplis depuis samedi dans un centre situé près de Rome, ont été rendus publics dans un contexte de débat sur l'immigration, attisé par la diffusion d'une vidéo qui montre des migrants se faire asperger, nus et dans le froid, d'un traitement contre la gale.

Filiberto Zaratti, un parlementaire du parti d'opposition Gauche, écologie et liberté (SEL), a expliqué après avoir rendu visite aux protestataires que quatre Tunisiens avaient improvisé une aiguille à partir d'un briquet et des fils à partir de leur drap pour coudre le milieu de leurs lèvres, en un seul point.

Le centre de détention a ensuite annoncé que cinq Marocains avaient imité ce geste.

La Commission européenne a menacé mercredi d'entamer une action en justice contre l'Italie pour de possibles violations des règles communautaires en matière de droit d'asile, en raison du traitement réservé aux migrants africains arrivant sur l'île de Lampedusa.

Des centaines de clandestins se sont par ailleurs noyés ces derniers mois en tentant de gagner le sol européen sur des bateaux de fortune, pour fuir les difficultés économiques et les conflits qui font rage en Afrique et au Proche-Orient.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top