03.08.2015, 22:41

Aéroports: les grévistes votent la poursuite du mouvement

chargement
Les grévistes poursuivent leur mouvement.

France Les agents de sûreté en grève depuis le 16 décembre dans les aéroports français ont décidé ce matin la poursuite de leur mouvement. Ils ont voté en assemblée générale à l'aéroport de Roissy.

Interrogés sur la poursuite du mouvement au lendemain de négociations avec le patronat, une grande majorité des quelque 200 grévistes présents ont voté pour.

«Pour négocier, il faut être deux, on veut une augmentation de 200 euros, ils (le patronat, NDLR) sont sur une prime», a lancé Claude Nelta, délégué de la fédération CFTC du secteur.

Pour tenter de débloquer le conflit, le Syndicat des entreprises de sûreté aérienne et aéroportuaire (Sesa, patronat) a proposé hier aux syndicats de porter à un mois de salaire le montant de leur prime annuelle, sous certaines conditions.

Mais la proposition ne satisfait pas les syndicats, qui réclament notamment une augmentation de salaire mensuel de 200 euros. «On a fait huit jours de grève pour une prime?! On est à côté de ce qu'on demande depuis le début», a estimé aujourd’hui Danielle Hanryon,  déléguée syndicale CGT.

«Je ne peux pas garantir qu'on va obtenir une hausse de salaires, mais depuis le début, [les représentants du patronat] ont craqué au fur et à mesure», a-t-elle ajouté. Et de demander «à tous les salariés de la plate-forme aéroportuaire de rejoindre le mouvement», ceux de la sécurité, mais aussi de la restauration, du ménage, les bagagistes... dès lundi.

A la fin de l'assemblée, les salariés se sont dirigés vers les différents terminaux pour manifester.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top