12.12.2016, 16:25

Allemagne: Cologne renforce sa sécurité à Nouvel An pour éviter une nouvelle vague d'agressions sexuelles

chargement
Les agressions avaient déclenché des vagues de manifestations organisées par le mouvement anti-migrants Pegida (archives).

anticipation Le Nouvel An 2016 avait tourné au cauchemar pour des centaines de femmes venues faire la fête à Cologne, en Allemagne. Elles avaient été agressées sexuellement par des migrants. Cette année, les autorités de la ville ont décidé d'anticiper d'éventuels débordements en multipliant par 10 le nombre de policiers déployés durant les festivités.

Les autorités de la ville de Cologne en Allemagne ont annoncé lundi des mesures de sécurité nettement renforcées pour la nuit du Réveillon. Elles veulent éviter que la vague d'agressions sexuelles commises l'an dernier ne se répète.

Quelque 1500 policiers vont ainsi être déployés dans les rues de la ville rhénane, contre 140 lors de la dernière Saint-Sylvestre, a indiqué lors d'une conférence de presse le chef de la police de Cologne, Jürgen Mathies. Des centaines de femmes avaient été agressées, l'année dernière, par plusieurs dizaines de migrants, selon la police.

Survenue à la fin d'une année qui avait vu l'Allemagne accueillir près de 900'000 demandeurs d'asile, l'affaire avait profondément choqué le pays et nourri les critiques envers la politique migratoire généreuse de la chancelière Angela Merkel.

L'an passé, les forces de l'ordre "n'étaient pas là lorsque les gens ont eu besoin d'elles (...) Cela ne doit jamais se reproduire", a déclaré M. Mathies. La vidéosurveillance va aussi être renforcée, avec des centaines de caméras supplémentaires et des agents de police équipés de caméras portables, a-t-il ajouté.

 

Pétards interdits

Les forces de l'ordre porteront une attention particulière au secteur compris entre la place de la cathédrale et la gare de Cologne. C'est dans cette zone que l'essentiel des agressions avaient été perpétrées. L'accès y sera strictement contrôlé et les pétards et autres feux d'artifice, très prisés des Allemands lors des fêtes de fin d'année, y seront interdits, a indiqué la maire de Cologne, Henriette Reker.

Au total, les autorités ont reçu 1200 plaintes, dont plus de 500 pour des faits à caractère sexuel, après les agressions de la Saint-Sylvestre l'an passé. La plupart des auteurs n'ont jamais été identifiés. Parmi les quelques suspects identifiés, la plupart étaient originaires d'Algérie et du Maroc.

 

D'autres agressions similaires ont également été perpétrées dans d'autres villes allemandes cette même nuit. Mais dans des proportions moins importantes qu'à Cologne.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AllemagneAllemagne: premières condamnations suite aux agressions de CologneAllemagne: premières condamnations suite aux agressions de Cologne

Agressions de colognePourtant recherché, pas de traces de l'agresseur de Cologne dans les données de la police suissePourtant recherché, pas de traces de l'agresseur de Cologne dans les données de la police suisse

PoliceCologne: les agresseurs de la nuit du Nouvel An ne seront probablement jamais punisCologne: les agresseurs de la nuit du Nouvel An ne seront probablement jamais punis

Agressions de cologneCologne: une journaliste belge agressée sexuellement pendant un direct du carnavalCologne: une journaliste belge agressée sexuellement pendant un direct du carnaval

AllemagneCologne: les violences du Nouvel An étaient probablement planifiéesCologne: les violences du Nouvel An étaient probablement planifiées

Top