16.12.2018, 21:02

Attentat de Strasbourg: une cinquième personne décède des suites de ses blessures

chargement
1/4  

Hommage Une cinquième victime de l’attentat de Strasbourg est décédée des suites de ses blessures. Il s’agit d’un homme de 36 ans. Dans la matinée, plus d’un millier de personnes se sont rassemblées au centre-ville pour rendre hommage aux victimes.

Le bilan de l’attentat commis mardi soir sur le marché de Noël s’alourdit. Une cinquième personne blessée dans l’attaque est décédée dimanche, a-t-on appris dimanche auprès de la préfecture du Bas-Rhin et du parquet de Paris.

Cet homme de 36 ans «vient de nous quitter. Il vous remercie pour votre amour et pour la force que vous lui avez apportée», a écrit sur Facebook le frère de ce Strasbourgeois originaire de Katowice en Pologne. «Il sera toujours là, à veiller sur nous et continuera à nous apporter sa joie. Merci à tous», a-t-il ajouté.

 

 

Présent devant le bar «Les Savons d’Hélène», il était avec un ami journaliste italien, décédé vendredi, et d’autres amis. Selon des proches, ils se seraient interposés pour empêcher le tireur de pénétrer dans le bar.

 

 

Cet habitant de Strasbourg depuis vingt ans était musicien et l’un des fondateurs du festival strasbourgeois de bandes dessinées Strasbulles, selon la presse locale. Il avait également travaillé dans le passé comme vacataire pour le Parlement européen, a-t-on appris auprès des services de la Chambre européenne.

 

 

Onze personnes ont également été blessées dans les rues de Strasbourg par les tirs de Cherif Chekatt qui a été abattu jeudi soir par la police après 48 heures de cavale.

Hommage ému aux victimes

«Etre là pour montrer qu’on n’est pas à terre». Comme Jonathan, 25 ans, plus d’un millier de personnes se sont rassemblées dimanche matin dans le centre de Strasbourg pour rendre hommage aux victimes de l’attentat du marché de Noël, dont le bilan s’est alourdi en fin de journée.

«On voulait être là pour montrer (…) qu’on continue de vivre, même si c’est difficile et c’est pesant», explique Jonathan, qui a été confiné dans son quartier du Neudorf, où a été pourchassé puis tué l’auteur présumé de l’attentat.

 

 

«On est aussi là pour les victimes, ça aurait pu être nous. On aurait pu être sur le marché de Noël», poursuit le jeune homme, venu avec deux amies sur la place Kléber, recouverte de neige.

La plupart des personnes réunies au pied du gigantesque sapin illuminé de la place Kléber, emblématique du marché de Noël de Strasbourg, affichaient une grande émotion, beaucoup avec les larmes aux yeux.

 

 

Au milieu de la place, la statue du général Kléber a vu son socle devenir depuis plusieurs jours un mémorial improvisé empli de bougies, fleurs et messages aux victimes.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

TerrorismeAttentat de Strasbourg: une quatrième personne est décédée des suites de ses blessuresAttentat de Strasbourg: une quatrième personne est décédée des suites de ses blessures

FusilladeAttentat de Strasbourg: garde à vue levée pour quatre membres de la famille du tireurAttentat de Strasbourg: garde à vue levée pour quatre membres de la famille du tireur

TerrorismeAttentat de Strasbourg: la ville recommence à vivre après la mort du tireurAttentat de Strasbourg: la ville recommence à vivre après la mort du tireur

AttentatAttentat de Strasbourg: deux nouvelles personnes, proches de Cherif C., placées en garde à vueAttentat de Strasbourg: deux nouvelles personnes, proches de Cherif C., placées en garde à vue

Top