30.12.2014, 00:01

Dissolution du parlement grec

Premium
chargement
Faute d'avoir pu faire élire un président, le premier ministre Antonis Samaras n'a pu que convoquer de nouvelles élections. 

   KEYSTONE
Par ATHENE

ATHENES Des élections se tiendront le 25 janvier. Le parti anti-libéral Syriza favori.

alexia kefalas

Le Parlement grec sera dissous aujourd'hui et des élections législatives anticipées se tiendront le 25 janvier. C'est la conséquence directe de l'échec de l'élection de Stavros Dimas, à la présidence de la République, après trois tours de scrutin. L'ancien commissaire européen, qui aurait dû obtenir 180 voix pour être élu, n'en a rassemblé que 168 hier. Prenant...

Top