28.12.2018, 00:01

En Irak, Trump confirme le repli syrien

Premium
chargement
Donald Trump et son épouse Melania, avec des militaires américains de la base al-Asad en Irak.
Par Philippe Gélie, Washington

ÉTATS-UNIS Le chef de la Maison-Blanche a fait une visite surprise sur la base américaine d’al-Asad, à 250 km de Bagdad.

Presque deux ans après son arrivée à la Maison-Blanche, Donald Trump a rendu une visite surprise, mercredi, aux troupes américaines déployées en Irak, sa première dans une zone de guerre. Il en a profité pour confirmer le repli des Etats-Unis sur la scène internationale, justifié par des considérations plus comptables que stratégiques.

Parti secrètement de Washington dans la nuit...

À lire aussi...

SAHELLes massacres s’enchaînent au Burkina FasoLes massacres s’enchaînent au Burkina Faso

BRÉSILJair Bolsonaro, un président en campagne permanenteJair Bolsonaro, un président en campagne permanente

PROCHE-ORIENTUn pacte pour une paix improbableUn pacte pour une paix improbable

Un pacte pour une paix improbable

Les Palestiniens n’ont pas été associés aux négociations entre Donald Trump et Benyamin Nétanyahou. Israël va annexer...

  29.01.2020 00:01
Premium

Plus de 11 000 réfugiés en un mois

Plus de 11 000 habitants du Darfour se sont réfugiés au Tchad, en un mois, en raison de violences dans cet...

    29.01.2020 00:01
Premium

ISRAËLDemande d’immunité retiréeDemande d’immunité retirée

Demande d’immunité retirée

Le premier ministre Benyamin Nétanyahou, inculpé pour corruption, a renoncé à sa demande d’immunité.

  29.01.2020 00:01
Premium

Top