28.07.2016, 21:07

JMJ de Cracovie: le pape appelle les jeunes à se rebeller pour un monde meilleur

chargement
1/98  

Eglise À l'occasion des Journées mondiales de la Jeunesse en Pologne, le pape a encouragé les milliers de fidèles à "rêver" et à se rebeller pour changer le monde.

Le pape François a exhorté jeudi les participants aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Cracovie à se rebeller pour un monde meilleur. Les jeunes ne doivent pas avoir peur du changement, a-t-il lancé devant des centaines de milliers de jeunes catholiques.

"Je ne veux offenser personne, mais je suis meurtri de rencontrer des jeunes qui ont l'air d'être en préretraite", qui "ont jeté l'éponge avant de commencer la partie", qui sont "ennuyés et ennuyeux", a déclaré le souverain pontife en fin de journée, lors d'une cérémonie de bienvenue sur l'immense plaine de Blonia.

Le changement, a expliqué le pape, passe par la miséricorde qui "a toujours le visage jeune". Il est revenu sur la crise migratoire, déjà évoquée devant les autorités polonaises la veille, disant qu'"un coeur miséricordieux sait être un refuge pour celui qui n'a jamais eu une maison ou l'a perdue" et "s'ouvre pour accueillir le réfugié et le migrant".

Appel à "rêver"

"Avez-vous la force de vous opposer à ceux qui ne veulent pas que les choses changent ?", a-t-il demandé aux jeunes, avant de les inciter énergiquement à crier plus fort leur réponse, connue d'avance.

"Avez-vous la capacité de rêver ?", a-t-il lancé dans un passage apparemment inspiré par le célèbre discours de Martin Luther King. "Quand un coeur est capable de rêver, il est capable de miséricorde".

Quelque 600'000 pèlerins, selon la police, l'ont écouté et acclamé. Une mosaïque multicolore de tee shirts, anoraks et parapluies avait rempli la plaine. Le temps maussade n'a pas assombri l'humeur des jeunes, chauffés par un concert de "pop catholique", ni des soeurs en habit qui esquissaient des pas de danses folkloriques avec des jeunes bénévoles en blousons imperméables blancs.

 

 

 

 

Bain de foule à Czestochowa

Dans la matinée, plusieurs centaines de fidèles avaient accueilli le pape François au sanctuaire marial de Jasna Gora à Czestochowa (sud), lui offrant son premier grand bain de foule depuis son arrivée en Pologne la veille.

 

 

Le souverain pontife a fait ce déplacement pour prier devant une icône de la madone noire, attribuée, selon la légende, à saint Luc, particulièrement vénérée en Pologne et réputée miraculeuse.

Il a ensuite présidé une messe en plein air à l'occasion du 1050e anniversaire du baptême de la Pologne, célébré cette année. Les plus hautes autorités de l'Etat, le président Andrzej Duda, la Première ministre Beata Szydlo et le chef du parti au pouvoir Droit et Justice (PiS), Jaroslaw Kaczynski, tous catholiques pratiquants, ont assisté à la liturgie.

En allant vers l'autel, il est tombé, apparemment après avoir raté une marche, mais s'est relevé immédiatement, aidé par les prêtres qui l'accompagnaient et a poursuivi son avance sans problème, selon des images transmises par les télévisions.

 

 

 

 
ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ReligionPologne: le pape François a fait une chute lors de la messe des Journées Mondiales de la JeunessePologne: le pape François a fait une chute lors de la messe des Journées Mondiales de la Jeunesse

Le pape chute lors d'une messe aux JMJ

Le pape François s'est fait une belle frayeur, jeudi, alors qu'il s'apprêtait à célébrer une messe devant des centaines...

  28.07.2016 11:43

Vatican"Le monde est en guerre", mais pas de religion, affirme le pape"Le monde est en guerre", mais pas de religion, affirme le pape

Top