22.12.2014, 19:47

La police italienne a déjoué un complot néo-fasciste

chargement
La police italienne enquête sur 16 supposés mafiosi résidant en Suisse.

Italie Après deux ans d'enquête, la police italienne a réussi à mettre la main sur quatorze néo-facistes soupçonnés de vouloir s'en prendre à des politiciens et magistrats.

La police italienne a annoncé lundi avoir arrêté quatorze néo-fascistes soupçonnés de vouloir s'en prendre à des cibles politiques et à des magistrats. La presse a évoqué un projet d'une dizaine d'assassinats coordonnés.

Deux années d'enquête et d'écoutes téléphoniques ont révélé que le groupe, issu de l'organisation d'extrême-droite interdite "Ordine Nuovo" (ordre nouveau), avait commencé à stocker des armes et prévoyait des attaques à Noël, a expliqué la police lors d'une conférence de presse.

Selon plusieurs médias italiens citant le responsable de l'enquête, Mario Parente, un policier avait infiltré le groupe, qui envisageait d'attaquer les chemins de fer et Equitalia, l'agence chargée du recouvrement des impôts.

"Ordine Nuovo", fondé en 1956 dans l'espoir de relancer le fascisme dans le pays, a été accusé d'être derrière plusieurs attentats au début des années 1970 et a été dissous par le gouvernement italien en 1973.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top