07.08.2015, 12:12

La rage intacte des Pussy Riot

Premium
chargement
1/8  
Par MOSCOU MADELEINE LEROYER

RUSSIE Après l'amnistie prononcée par le Kremlin, les deux membres du groupe punk russe critiquent toujours aussi vivement Vladimir Poutine.

La justice russe voulait les "redresser". C'est peine perdue. Indomptables, les Pussy Riot libérées affichent une rage intacte, si ce n'est dopée par leurs 22 mois de détention. Sitôt sortie de la colonie pénitentiaire n°2 de Nijni-Novgorod, à 400 km à l'est de Moscou, Maria Alekhina, encore vêtue de son long manteau vert de détenue, a...

Top