15.06.2019, 00:01

Le Guatemala face à une élection chaotique

Premium
chargement
La candidate indigène maya-mam Thelma Cabrera milite en faveur d’une réforme de la Constitution pour en finir avec un «Etat pourri».

AMÉRIQUE CENTRALE Dans ce pays miné par une forte émigration, la présidentielle est marquée par la corruption et des menaces de mort.

Plus de huit millions d’électeurs sont appelés à voter, demain, au Guatemala, pour les élections présidentielle, municipales et parlementaires. La campagne a été marquée par l’exclusion de la compétition d’une figure de la lutte anticorruption et des menaces de mort.

Les Guatémaltèques voteront, cette fois encore, avec l’espoir, jusqu’ici déçu, de trouver la solution aux maux du pays: la...

Top