23.10.2019, 00:01

Le retrait américain profite à Moscou

Premium
chargement
Avec le pas de côté des Américains, la position de la Russie en tant que médiateur et acteur régional majeur semble définitivement se consolider.

CONFLIT SYRIEN La rencontre entre Erdogan et Poutine, aujourd’hui, à Sotchi, confirme le poids de la Russie au Proche-Orient.

Alors que la trêve négociée entre le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et le vice-président américain, Mike Pence, s’achevait, hier, le sort des Kurdes du nord-est de la Syrie dépendra peut-être, maintenant, de la Russie. Des drapeaux russes étaient hissés, ces derniers jours, dans les positions abandonnées par les soldats américains, notamment dans la base aérienne de Taqba, où...

À lire aussi...

IntempériesFrance: 115’000 foyers restent sans électricité à cause de la neigeFrance: 115’000 foyers restent sans électricité à cause de la neige

ManifestationRépublique tchèque: plus de 250’000 manifestants dans la rue contre le premier ministre BabisRépublique tchèque: plus de 250’000 manifestants dans la rue contre le premier ministre Babis

ManifestationsFrance: le premier anniversaire des «gilets jaunes» marqué par la violenceFrance: le premier anniversaire des «gilets jaunes» marqué par la violence

CalifornieEtats-Unis: mort de l’adolescent qui a ouvert le feu dans son école et tué deux camaradesEtats-Unis: mort de l’adolescent qui a ouvert le feu dans son école et tué deux camarades

IntempériesMarée haute à Venise: le niveau d’alerte baisse légèrementMarée haute à Venise: le niveau d’alerte baisse légèrement

Top