06.08.2015, 14:42

Les Français face à un effort historique de rigueur budgétaire

chargement
Le ministre français des Finances Pierre Moscovici a répété l'engagement du gouvernement à revenir à un déficit de 3% du PIB.

france Le gouvernement français a présenté son budget 2013 ce vendredi. Avec 30 milliards de hausses d'impôts et des restrictions de dépenses, ce budget vise le retour à un déficit de 3% du PIB.

Les Français seront soumis en 2013 à une cure de rigueur historique pour tenter de ramener le déficit du pays à 3 % du PIB, selon le projet de budget présenté vendredi par le gouvernement. Il prévoit 30 milliards de hausses d'impôts et de restrictions de dépenses, dont notamment une taxe exceptionnelle de 75 % sur les plus riches.

Un tel effort sera inédit en période de croissance très faible et de chômage élevé, et l'objectif réaffirmé par le gouvernement socialiste de réduire le déficit de 4,5 % cette année à 3 % l'an prochain est d'ores-et-déjà jugé intenable par de nombreux économistes.
 
"Les 3 % (...) nous les tenons et nous les tiendrons", a toutefois encore répété vendredi le ministre des Finances Pierre Moscovici, rappelant également que "les 3 % c'est ce qui permet d'inverser la courbe de la dette en 2014".
 
La dette est passée de 64,2 % du PIB en 2007 à près de 91,0 % fin juin 2012, dépassant la prévision du gouvernement de 90,6 % pour fin 2013 mais elle devrait refluer en 2014. Ses intérêts pèsent lourdement sur le budget et réduisent les marges de manoeuvre des politiques économiques.
 
Presque 40 milliards
 
Le gouvernement a prévu un effort supplémentaire de 30 milliards à ajouter aux quelque six milliards de hausses d'impôts déjà votées en juillet et aux 2,5 milliards d'économies annoncées pour l'assurance-maladie, soit au total presque 40 milliards.
 
Parmi les mesures déjà connues, une taxe exceptionnelle à 75 % est symboliquement créée pour deux ans pour les contribuables dont le revenu excède un million d'euros annuel. Une nouvelle tranche supérieure, à 45 %, de l'impôt sur le revenu va être créée pour les ceux gagnant plus de 150 000 euros par an et le cumul des avantages dont bénéficie tout foyer fiscal sera abaissé à 10 000 euros.
 
Les revenus du capital seront désormais imposés sur le même barème que ceux du travail et l'impôt de solidarité sur la fortune sera relevé.
 
Mise en garde récente
 
Bien au-delà des budgets d'austérité adoptés ces dernières années en France, l'effort est, selon le président François Hollande, "le plus important depuis 30 ans". Ou même simplement depuis toujours, selon les économistes.
 
La présentation du projet de loi de finances intervient deux jours après la publication de chiffres alarmants. La France totalisait fin août plus de 3 millions de chômeurs, une barre jamais dépassée depuis 1999.
 
Le gouvernement revendique d'avoir réparti l'effort en trois parts égales: 10 milliards de prélèvements supplémentaires sur les entreprises, 10 milliards sur les ménages et 10 milliards d'efforts sur les dépenses de l'Etat.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top