29.09.2018, 00:01

Rome ouvre ses vannes budgétaires

Premium
chargement
Les deux patrons de la coalition au pouvoir, Luigi Di Maio (à gauche) et Matteo Salvini, ont fait pression pour que le déficit public italien passe à 2,4% du PIB, au lieu des 0,8% prévus par leur prédécesseur à la tête du pays.

ITALIE La coalition populiste au pouvoir a décidé d’un déficit à 2,4% du PIB ces trois prochaines années. Cela a provoqué, hier, l’irritation de Bruxelles.

Au terme d’un dur et long bras de fer avec le ministre modéré des Finances, Giovanni Tria, qui plaidait pour un déficit italien à 1,6% du produit intérieur brut (PIB), pour éviter toute tension avec Bruxelles, la coalition au pouvoir a obtenu gain de cause. Le déficit public atteindra 2,4% en 2019, au grand dam de Bruxelles....

À lire aussi...

ROYAUME-UNIL’avenir du Brexit décidé dans les urnesL’avenir du Brexit décidé dans les urnes

CRISEIsraël en mode électoralIsraël en mode électoral

Israël en mode électoral

Le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, et son rival Benny Gantz repartent pour une troisième campagne...

  13.12.2019 00:01
Premium


TerrorismeFrance – Attaque de militaires à Nice en 2015: 30 ans de réclusion pour Moussa CoulibalyFrance – Attaque de militaires à Nice en 2015: 30 ans de réclusion pour Moussa Coulibaly

ExceptionnelEgypte: découverte d’un buste de Ramsès IIEgypte: découverte d’un buste de Ramsès II

Egypte: un buste de pharaon mis au jour

Une statue de granit rose représentant le pharaon Ramsès II a été découverte sur l’ancien site de Memphis en Egypte. La...

  12.12.2019 07:24

Top