30.12.2015, 09:14

Russie: un blogueur pro-ukrainien condamné à cinq ans de camp

chargement
L'ONG Sova parle d'un jugement "trop sévère".

conflit en Ukraine La justice russe a condamné à cinq ans de camp de travail un blogueur pro-ukrainien. Sa faute? Avoir mis en ligne des vidéos considérées par le tribunal comme des appels publics à la haine.

Un blogueur russe a été condamné mercredi en Sibérie à cinq ans de camp de travail pour avoir mis en ligne des vidéos pro-ukrainiennes. Celles-ci sont considérées par la justice russe comme des appels publics à la haine. L'ONG Sova parle d'un jugement "trop sévère".

Un tribunal de Tomsk, en Sibérie occidentale, a reconnu Vadim Tioumentsev coupable d'incitation à la haine interethnique et d'activités extrémistes, a précisé l'ONG russe Sova, spécialisée dans l'étude de la xénophobie. En outre, le blogueur s'est vu interdire d'utiliser Internet durant 3 ans, a indiqué la même source.

"Nous considérons que ce jugement est trop sévère, compte tenu du fait qu'il a été uniquement rendu pour la mise en ligne des vidéos", a encore souligné l'ONG.

Dans ces vidéos diffusées sur Youtube, le blogueur a notamment appelé à expulser de Russie les Réfugiés originaires des régions rebelles ukrainiennes de Donetsk et de Lougansk, dans l'est ukrainien, les accusant d'"avoir trahi l'Ukraine".

La Russie "semble déterminée à empêcher la liberté d'expression (d'exister) sous quelque forme que ce soit", a dénoncé mercredi Mark P. Lagon, président de l'ONG américaine Freedom House.

La semaine dernière, une militante politique russe a été condamnée à deux ans de camp de travail pour "séparatisme" après avoir partagé sur un réseau social un appel à manifester pour l'autonomie de sa région du sud-ouest de la Russie.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top