30.12.2016, 13:43

Sanctions de Washington: Poutine calme le jeu, Trump le félicite pour son intelligence

chargement
La Russie "ne va expulser personne" en réponse aux sanctions américaines, a déclaré le président russe Vladimir Poutine.

Etats-Unis/Russie La Russie "ne va expulser personne" en réponse aux sanctions américaines, a déclaré Vladimir Poutine, contredisant ainsi son chef de la diplomatie Sergeï Lavrov. Sur Twitter, Donald Trump a salué cette réponse du président russe.

Le président russe Vladimir Poutine a assuré vendredi que personne ne sera expulsé en réponse aux sanctions de Washington. Les Etats-Unis avaient annoncé jeudi soir l'expulsion de 35 "agents russes", après des accusations d'ingérence de Moscou dans la Présidentielle américaine.

Alors que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov venait de proposer de déclarer "persona non grata" 35 diplomates américains, M. Poutine a joué la carte de l'apaisement. Le président russe a assuré que la Russie "ne va pas créer de problèmes aux diplomates américains".

"Nous n'allons expulser personne (...). Nous n'allons pas tomber au niveau d'une diplomatie irresponsable", a souligné M. Poutine dans un communiqué. Il a qualifié les nouvelles sanctions de Washington de "provocatrices" et visant à "miner davantage les relations russo-américaines".

Le président russe a déploré que Barack Obama ait choisi de conclure ses deux mandats à la Maison blanche de cette manière. Il a dit attendre l'arrivée de son successeur, Donald Trump, pour se prononcer sur l'avenir des relations bilatérales entre les deux grandes puissances. Vladimir Poutine a par ailleurs adressé un message de fin d'année à ce dernier.

M. Poutine a ainsi "rejeté" la proposition de son propre chef de la diplomatie. Prônant le principe de "réciprocité", celui-ci demandait également d'interdire aux diplomates américains d'utiliser une maison de campagne dans la banlieue de Moscou. La Russie se réserve toutefois "le droit de prendre des mesures de rétorsion", a précisé le président russe.

 

 

Donald Trump isolé

Les sanctions américaines sont une pierre dans le jardin de Donald Trump. Le président élu ne croit pas à l'ingérence de Moscou et veut au contraire réchauffer les relations américano-russes.

S'il s'est abstenu de critiquer les sanctions, l'une de ses proches conseillères, Kellyanne Conway, a estimé que ces dernières visent à "coincer" Donald Trump et à réduire sa marge de manoeuvre vis-à-vis de la Russie après son entrée en fonctions le 20 janvier.

Le président élu a cependant salué la décision du président russe. "Joli coup sur le report (de V. Poutine) - J'ai toujours su qu'il était très intelligent", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

 

 

Beaucoup de responsables républicains ne partagent toutefois pas cette vision et sont favorables à des sanctions contre Moscou. Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants, s'est félicité des mesures annoncées. John McCain et Lindsey Graham, deux "faucons" républicains du Sénat, ont eux promis d'"imposer des sanctions plus fortes".

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PiratageEn réaction à l'expulsion de diplomates russes par les Etats-Unis, la Russie va expulser 35 diplomates américainsEn réaction à l'expulsion de diplomates russes par les Etats-Unis, la Russie va expulser 35 diplomates américains

SanctionsBarack Obama décide de sanctionner la Russie et expulse 35 diplomatesBarack Obama décide de sanctionner la Russie et expulse 35 diplomates

Top