26.12.2011, 11:48

Syrie: des bombardements font au moins treize morts à Homs

chargement
Haut lieu de la contestation syrienne, Homs attend une délégation d'observateurs de la Ligue Arabe, ce lundi 26 décembre.
Par ats/reuters

Syrie Des bombardements ont fait au moins treize morts ce lundi à Homs. Les observateurs de la Ligue Arabe sont attendus.

Au moins 13 civils ont été tués lundi à Baba Amro, un quartier opposé au régime de Bachar al-Assad à Homs, dans le centre de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ce quartier est assiégé par l'armée syrienne depuis dimanche matin.

«Des tirs d'obus et de mitrailleuses lourdes contre le quartier de Baba Amro ont fait lundi matin au moins 13 tués et des dizaines de blessés. La situation est effrayante et le pilonnage est plus intense que les trois derniers jours», a affirmé l'OSDH, basé au Royaume-Uni, citant un militant sur place.

L'OSDH s'impatiente

La veille, les bombardements de ce même quartier avaient fait trois morts et 124 blessés, toujours selon l'OSDH. L'organisation a appelé une nouvelle fois les observateurs arabes à «se rendre immédiatement à Homs». Ce haut lieu de la contestation est en proie à des bombardements et des opérations militaires intenses.

«Les observateurs doivent se diriger immédiatement dans le quartier martyr de Baba Amro pour que cessent les assassinats à l'encontre du peuple syrien, et afin qu'ils témoignent des crimes perpétrés par le régime syrien», a dit l'OSDH.

Un premier groupe formé de 50 observateurs et emmené par le général soudanais Moustafa Dabi est attendu ce lundi en Syrie. Une source proche de cette mission a affirmé lundi que des observateurs se rendraient mardi à Homs.

«L'équipe des observateurs de la Ligue arabe ira à Homs parce qu'il s'agit du lieu où la situation est la plus instable», a-t-on déclaré de même source.

Entre 150 et 200 observateurs

Ce premier groupe d'observateurs sera divisé en cinq équipes de dix qui, outre Homs, se rendront dès mardi à Damas, à Hama et à Idlib, puis iront mercredi à Qamechli, à Tarsos, à Panias et à Deir ez Zor, a-t-on précisé.

L'effectif de la délégation devrait croître pour atteindre au total 150 à 200 observateurs, tous des experts civils ou militaires arabes qui travailleront sous la houlette du général al-Dabi.

Cette mission de la Ligue arabe fait partie d'un plan de sortie de crise proposé par cette organisation. Le plan, accepté par Damas, prévoit l'arrêt des violences, la libération des détenus, le retrait de l'armée des villes et la libre circulation dans le pays pour les observateurs arabes et la presse.

La répression des manifestations contre le régime de Bachar al Assad a fait plus 5000 morts depuis la mi-mars, selon les Nations unies.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top