06.08.2015, 14:42

Trois morts dans des attaques à Goma, en République Démocratique du Congo

chargement
Des Congolais des FARDC (Forces Armées de la Republique Democratique du Congo) à Goma.

guerre civile Les combats entre rebelles du mouvement armé M23 et l'armée régulière ont repris. Les rebelles ont lancé des attaques mortelles en début de semaine indique une source politique.

Des attaques à l'arme à feu et à la grenade ont fait trois morts et quatre blessés vendredi dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). Ces actes de violence pourraient être une tentative d'infiltration dans la ville par le groupement rebelle M23.

Dans la nuit de lundi à mardi, des "ennemis de la paix" ont "tiré" dans un bar et ont tué trois personnes, dont un "capitaine de la garde républicaine", une commerçante et un autre civil, a déclaré Roger Malinga, conseiller politique de Julien Paluku, le gouverneur du Nord-Kivu.
 
Samedi, "trois grenades ont été jetées sur des places publiques. Il y a eu quatre personnes blessées qui sont prises en charge à l'hôpital par le gouvernement provincial. Il n'y a pas eu de décès", a-t-il ajouté.
 
D'après lui, des enquêtes sont en cours pour "identifier" et "dénicher" les auteurs des attaques et les autorités urbaines, la police et la Mission de l'ONU pour la stabilisation du Congo (Monusco) font des patrouilles mixtes chaque nuit pour sécuriser la ville et rassurer les habitants.
 
Ces attaques se produisent alors que cette province est depuis mai le théâtre d'affrontements entre l'Armée et une rébellion menée par le Mouvement du 23 mars (M23) dont les positions se trouvent à une trentaine de kilomètres de la ville. L'existence de ce mouvement est responsable de la résurgence des tensions entre la RDC et le Rwanda.
 
Possible infiltration du M23
 
Les récents "actes criminels" pourraient témoigner d'une "infiltration du M23 dans la ville" et les autorités doivent prendre les "dispositions nécessaires pour éviter toute surprise du M23", souligne dans un communiqué la Société civile du Nord-Kivu, fédération d'associations et d'ONG.
 
"Nul n'ignore que Goma est infiltrée par des éléments proches des sympathisants du M23, qui veulent seulement semer la terreur dans la ville. Nous devons redoubler de vigilance", a pour sa part souligné le commandant de la police de Goma, le colonel Oscar Manosa.
 
Le Rwanda dément toute implication
 
De son côté, le Rwanda a démenti les accusations de l'ONU selon lesquelles Kigali apporte son aide aux rebelles. Le président rwandais, Paul Kagame, s'est exprimé à ce sujet jeudi à New York en marge de l'Assemblée générale de l'ONU lors d'une réunion sur la situation en RDC à laquelle participait également son homologue congolais, Joseph Kabila.
 
Début août, le Conseil de sécurité de l'ONU a ordonné au M23 de cesser "toute avancée vers la ville de Goma", parlant de "menace imminente". Les combats se sont depuis fait rares, et l'armée et les mutins ont globalement conservé leurs positions.
 
Le M23 est constitué de centaines de déserteurs de l'armée congolaise réunis derrière Bosco Ntaganda, général mutin recherché par les autorités de la RDC et par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre. Les combats ont contraint quelque 320'000 civils à fuir.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EUROPE DE L’ESTKiev et Moscou, paix relancée?Kiev et Moscou, paix relancée?

Kiev et Moscou, paix relancée?

Pour la première fois depuis 2016, un sommet au «format de Normandie» sur le conflit en Ukraine doit se tenir...

  09.12.2019 00:01
Premium

ROYAUME-UNILe banco de Boris JohnsonLe banco de Boris Johnson

Le banco de Boris Johnson

L’accord avec l’Union européenne sur le Brexit sera au cœur des élections anticipées de jeudi.

  09.12.2019 00:01
Premium


ADIEULes cendres d'un des derniers rescapés de Pearl Harbor immergéesLes cendres d'un des derniers rescapés de Pearl Harbor immergées

drameInde: au moins 43 morts dans l’incendie d’une usine de New DelhiInde: au moins 43 morts dans l’incendie d’une usine de New Delhi

Top