02.08.2015, 19:02

Villes iraniennes théâtre de violences

chargement

Les forces de sécurité iraniennes sont à nouveau intervenues hier contre des opposants au président Mahmoud Ahmadinejad, toujours contesté six mois après sa réélection malgré les efforts du pouvoir pour réduire l'opposition. Des affrontements ont éclaté à Ispahan et à Najafabad, ont rapporté des sites internet.

Des violences ont éclaté à Ispahan alors que la police tentait d'empêcher le rassemblement, dans une mosquée, de partisans de l'ancien ayatollah dissident Hossein Ali Montazeri décédé samedi.

De nombreux manifestants ont été blessés, selon le site réformateur Jaras. Une cinquantaine de personnes auraient été arrêtées lors de ces incidents, durant lesquels la police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule, qui comprenait des femmes et des enfants, selon l'opposition.

Des «affrontements sporadiques» ont également éclaté à Najafabad, la ville natale de Montazeri, selon Jaras. «La situation est tendue dans la ville, les gens scandent des slogans antigouvernementaux», pouvait-ont lire sur ce site.

Ces incidents sont intervenus deux jours après les manifestations qui ont marqué les funérailles de l'ayatollah Montazeri, l'une des personnalités religieuses les plus critiques à l'égard du pouvoir actuel. /ats-afp-reuters

Villes iraniennes théâtre de violences


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top