02.08.2015, 19:45

Alpiq pourra exploiter une centrale à gaz en France

chargement
Alpiq pourra construire et exploiter une centrale à cycle combiné alimentée au gaz. Le groupe énergétique basé à Neuchâtel et à Olten a obtenu les autorisations requises pour ce projet situé près de Lille, dans le nord de la France.

Le chantier, à Monchy-au-Bois précisément, dans le département du Pas-de-Calais, devrait débuter à la fin de l'année pour une mise en service en 2014, a indiqué aujourd'hui Alpiq. Qui a créé pour développer le projet une filiale, la société 3CA.

Les centrales à cycle combiné associent plusieurs cycles thermodynamiques et permettent de réduire sensiblement les émissions de CO2.

Alpiq emploie plus de 10'000 personnes dans 27 pays. Le groupe, né de la fusion entre Atel et EOS, a généré en 2009 un chiffre d'affaires de quelque 15 milliards de francs. /ats

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Série téléviséePour les 25 ans de "Friends", les fans de la série culte se sont régalé au cinéma lors d'une projection uniquePour les 25 ans de "Friends", les fans de la série culte se sont régalé au cinéma lors d'une projection unique

Les 25 ans de "Friends" fêtés au cinéma

Près de 150 fans de "Friends" ont célébré samedi les 25 ans de la série culte lors d'une projection unique. Les 12...

  08.12.2019 15:41
Premium

SolidaritéSuccès pour le Téléthon en terres neuchâteloisesSuccès pour le Téléthon en terres neuchâteloises

IndustrieCinq défis de l’horlogerie pour 2020… et au-delàCinq défis de l’horlogerie pour 2020… et au-delà

CommercesLe kiosque du Trésor disparaîtra à Neuchâtel: la Ville souhaite un autre type de commerce à cet endroitLe kiosque du Trésor disparaîtra à Neuchâtel: la Ville souhaite un autre type de commerce à cet endroit

PolitiqueDidier Berberat, l’homme aux 17 conseillers fédérauxDidier Berberat, l’homme aux 17 conseillers fédéraux

Top