29.07.2016, 16:32

Après 14 ans à vivre et travailler à Neuchâtel, un Congolais âgé de 49 ans doit quitter la Suisse

chargement
Père de trois enfants, ce Congolais n'a plus beaucoup d'espoir d'éviter l'expulsion. Photo © David Marchon

expulsion Le canton de Neuchâtel avait octroyé une prolongation de permis B à un ressortissant congolais, à la suite de son divorce. Mais la Confédération a invalidé cette décision. Après 14 ans de vie à Neuchâtel, cet homme âgé de 49 ans, père de trois enfants, sera bientôt expulsé.

Il avait fui le Congo en 1998. 18 ans plus tard, il est forcé d'y retourner, expulsé par la Suisse. Entre temps, il a fait sa vie dans le canton de Neuchâtel: il a trois enfants, il a travaillé, payé des impôts et une pension alimentaire. 

Après son divorce (la séparation est intervenue avant les trois ans d'union nécessaires à la prolongation du permis B), le canton lui avait octroyé une prolongation de son permis B. Mais Berne a invalidé la décision, l'homme de 49 ans ne détenant pas l'autorité parentale sur ses enfants. 

Après un accident de travail dans une entreprise de montage d'échafaudages, ce Congolais a voulu se reconvertir dans l'horlogerie. Il venait de décrocher une place de stage comme polisseur quand il a appris le verdict négatif de la Confédération. 

Son histoire dans nos éditions payantes de demain samedi.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ExpulsionPétition lancée contre l'expulsion du futur papa prié de rentrer au KosovoPétition lancée contre l'expulsion du futur papa prié de rentrer au Kosovo

Top