25.12.2018, 08:00

Ça s’est passé en septembre dans l'Arc jurassien

chargement
Ça s’est passé en septembre dans l'Arc jurassien

Rétrospective Le Doubs à sec, un meurtre à Tramelan, un braquage à Couvet et la carte des restaurants du Haut chamboulée, on revient sur l’actualité qui a marqué la région en septembre 2018.

L’événement

Garages dans un sérieux dérapage

Nous le révélions en septembre; des concessionnaires de la marque Volvo établis à La Chaux-de-Fonds, Hauterive et Yverdon-les-Bains étaient suspectés d’avoir grugé l’importateur suisse.

C’est la plainte d’un ex-employé pour utilisation «frauduleuse» de sa signature qui nous avait mis la puce à l’oreille. Des perquisitions ont été menées par les polices neuchâteloise et vaudoise au sein des trois garages.

A la suite de cela, la marque n’était pas restée les bras croisés. L’importateur a confié un mandat temporaire de direction à un gérant. Selon plusieurs sources, le patron des trois concessionnaires serait alors parti.

Notre enquête

Les suites de l’affaire

Les faits divers

Smart jaune et lunettes noires

Lunettes noires, sweat gris et perruque. Un homme «s’exprimant dans un français de la région» et sapé en mode «incognito» s’est attaqué à la station-service Tamoil de Couvet mercredi 12 sepembre en début de soirée.

Armé d’une sorte de taser, il a menacé un employé et une cliente avant de s’emparer de la caisse. Il s’est ensuite tiré fissa, le pactole d’environ 2300 francs sous le bras. Quelques minutes plus tard, on l’a vu embarquer dans une Smart jaune. Conduite par un complice, elle s’est volatilisée en trombe.

Photo à l’appui, l’appel à témoins a rapidement permis de retrouver les malfrats. Interpellé le lendemain de leur méfait, ils ont reconnu les faits, qui sont venus alourdir un peu plus des casiers bien garnis.

Le braquage

L’interpellation

Meurtre à Tramelan

Drame à la gare de Tramelan. Un Genevois est mort poignardé dans la nuit de samedi 22 au dimanche 23 septembre. La victime trentenaire s’est fait attaquer par un jeune malade psychique de 19 ans.

Dans la soirée, ce dernier avait agressé trois proches dans une maison. Les trois personnes blessées avaient été transportées à l’hôpital par deux hélicoptères de la Rega. Une fois interpellé, le meurtrier a rapidement avoué son méfait.

Il était placé depuis deux ans dans l’institution psychiatrique spécialisée des Perce-Neige et usait alors d’un droit de sortie pour aller voir sa famille. Alors qu’il était mineur, le jeune homme – qui souffre d’autisme et de retard mental -, avait déjà été jugé pour des actes violents et avait jugé irresponsable. Une procédure doit encore déterminer si l’assaillant aurait dû obtenir son droit de sortie.

Les faits

La victime est un Genevois

Les aveux

L’homme était déjà connu pour des actes violents

Vie locale

La carte du Haut chamboulée

Cette année, plusieurs établissements bien connus ont périclité à La Chaux-de-Fonds. D’autres, pourtant bien situés, ont fermé ou réduit la voilure durant tout l’été. Nous faisions le point en septembre.

Parmi les dépôts de bilan, les gourmands déploraient ceux de La Terrasse, des Enfants terribles ou encore de la Fenice et de la pizzeria Napoli. A la Ville, on estimait qu’il n’y a «pas d’appauvrissement de la diversité de l’offre».

«Il y a un fort taux de roulement dans le canton, et les fermetures arrivent souvent par vagues. Il faut aussi rappeler qu’il y a une forte concurrence à La Chaux-de-Fonds», commentait Yanick Stauffer, chargé de promotion immobilière et commerciale de la Ville. Chaque année, près d’un tenancier sur cinq, soit 150 sur 900 dans le canton de Neuchâtel, pose les plaques.

Tour d'horizon

La personnalité

Une miss au grand cœur

«Je ne suis pas du tout habituée à être servie, d’habitude c’est moi qui aide les autres! À tel point qu’avant, quand on m’a amené le déjeuner, j’ai voulu donner un coup de main… On a dû me dire de rester assise.» C’est une miss Neuchâtel – Fête des vendanges au grand cœur qui a été élue en septembre. Estelle Calame-Rosset, succédait ainsi à Giulia Paone.

«Il faudra que je mette de côté mes activités plus secondaires. Mais je suis tellement fière de représenter le canton de Neuchâtel!», commentait cette étudiante en lettres, adepte de fitness et de foot américain. «J’aime cette ville, elle a un esprit incroyable, à la fois calme et mouvementé. Le parfait équilibre.»

Notre entrevue avec Estelle Calame-Rosset


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top