12.12.2019, 17:29

Colombier: la filière des essences précieuses échappe à la morosité du marché du bois

Premium
chargement
La vente de bois précieux a eu lieu ce mercredi le long de l’avenue des Bourbakis à Colombier.

Commerce Plus de 630 mètres cubes de bois précieux (un record) ont trouvé preneur lors de la vente organisée par ForêtNeuchâtel à Colombier. C’est encore une fois le chêne qui était l’espèce la plus représentée, avec plus de 60% du volume proposé et un prix moyen en hausse. En revanche, l’effondrement du hêtre se confirme.

La 14e vente de bois précieux organisée par l’association ForêtNeuchâtel s’est achevée mercredi matin à Colombier, avec l’adjudication des 398 lots neuchâtelois, vaudois et fribourgeois présentés cette année le long de l’allée des Bourbakis.

Rare ou spécialement beau

Par bois précieux, «on entend les essences rares, comme l’alisier blanc, ainsi que les plus belles pièces des espèces courantes comme le chêne ou l’épicéa», explique Nicolas Joss, chargé d’affaires à ForêtNeuchâtel.

Le prix moyen au mètre cube s’affichant à 404 francs,...

À lire aussi...

ReportageNeuchâtel: dans la forêt de Chaumont, hêtres et sapins blancs supportent mal la sécheresseNeuchâtel: dans la forêt de Chaumont, hêtres et sapins blancs supportent mal la sécheresse

NatureLe réchauffement climatique va modifier la nature des forêts neuchâteloisesLe réchauffement climatique va modifier la nature des forêts neuchâteloises

ENVIRONNEMENTLa forêt jurassienne s’essouffleLa forêt jurassienne s’essouffle

Top