19.12.2018, 14:00

Concurrence: le Neuchâtelois Philippe Bauer réclame plus de discrétion lors des enquêtes

Premium
chargement
Lorsqu'elle ouvre une enquête, la Commission de la concurrence publie les noms des entreprises concernées.

Économie La publication des noms des sociétés mises sous enquête par la Commission de la concurrence pose des problèmes aux entreprises concernées, selon le conseiller national PLR neuchâtelois Philippe Bauer. Il demande une modification de la loi sur les cartels.

Lorsqu’elle ouvre une enquête, la Commission de la concurrence (Comco) rend public les noms des sociétés ou des branches concernées. Ça a été récemment le cas d’Apple, de Swatch Group ou de Swisscom.

«Cela pose passablement de problèmes aux entreprises», juge le conseiller national neuchâtelois Philippe Bauer. «Les dégâts portés à leur réputation sont en effet immédiats», estime l’élu...

À lire aussi...

Le grand entretienKarin Keller-Sutter: «Nous ne tolérons pas la haine ni l’appel à la discrimination»Karin Keller-Sutter: «Nous ne tolérons pas la haine ni l’appel à la discrimination»

Le grand rendez-vousKarin Keller-Sutter: que lui reste-t-il de ses années neuchâteloises?Karin Keller-Sutter: que lui reste-t-il de ses années neuchâteloises?

Présence fédéraleL’avenir de la caserne de Colombier est assuré au moins jusqu’en 2028L’avenir de la caserne de Colombier est assuré au moins jusqu’en 2028

SANTÉBaptiste Hurni est le nouveau défenseur des patients romandsBaptiste Hurni est le nouveau défenseur des patients romands

AgricultureLe lait neuchâtelois: de l’étable à l’assietteLe lait neuchâtelois: de l’étable à l’assiette

Top