20.05.2019, 15:10

Costumes neuchâtelois en danger

Premium
chargement
La société des costumes neuchâtelois au complet avec ses différentes sections. Au milieu, en bleu, Monica Péter-Contesse.

Traditions L’agonie, voire la disparition des petits artisans doués de savoir-faire bien spécifiques, menace la confection des costumes suisses et neuchâtelois.

Cette année, le Marché-Concours national des chevaux à Saignelégier aura comme hôte non pas un canton, mais la Fédération nationale des costumes suisses (FNCS). Forte de 15’000 membres, 3000 enfants, 26 sections cantonales, 600 groupes et 700 costumes, la FNCS est, dirait-on, bien assez costaude pour durer.

«Sauf que des petits artisans et leurs savoirs sont à l’agonie, voire...

À lire aussi...

TraditionTraditions suisses, atouts de séduction massive pour le Marché-Concours de SaignelégierTraditions suisses, atouts de séduction massive pour le Marché-Concours de Saignelégier

HistoireNeuchâtel: l’indispensable présence des plantes à la fabrication des indiennesNeuchâtel: l’indispensable présence des plantes à la fabrication des indiennes

Top