04.12.2018, 17:27

Etat de Neuchâtel: Laurent Kurth explique que l’estimation des comptes 2018 est très délicate

chargement
Laurent Kurth a expliqué au Grand Conseil pourquoi il n'y avait pas cette année de bouclement intermédiaire des comptes 2018.

Finances A l’occasion de l’examen du budget 2019, le ministre des finances a reconnu qu’il était très difficile de faire des estimations sur les comptes 2018 car les chiffres actuels sont très volatils.

Contrairement aux années précédentes, l’Etat de Neuchâtel a renoncé cet automne à présenter un bouclement intermédiaire des comptes 2018. A l’occasion du débat d’entrée en matière sur le budget 2019, plusieurs députés, de droite comme de gauche, se sont étonnés de ce silence, craignant que le Conseil d’Etat ne veuille cacher une situation financière catastrophique dans la perspective de l’examen du budget 2019.

Répondant à ces critiques, le conseiller d’Etat Laurent Kurth a tout d’abord relevé que ces bouclements intermédiaires étaient très souvent prématurés et ne correspondaient pas à la situation finale.

Par ailleurs, a-t-il ajouté en substance, les premières informations qu’a obtenues le Conseil d’Etat démontraient d’une part que les charges étaient plutôt bien maîtrisées mais que d’autre part, les recettes étaient très imprévisibles, en particulier pour les personnes morales.  

«D’une semaine à l’autre, les choses évoluent dans un sens ou dans l’autre», a précisé le ministre des finances. «Il est donc très difficile d’en tirer des conclusions pertinentes.»


À lire aussi...

FinancesLes députés neuchâtelois approuvent les comptes à l'unanimitéLes députés neuchâtelois approuvent les comptes à l'unanimité

Top