22.06.2018, 18:43

"Il est temps que l’Europe se réveille. Son inaction devient chaque jour plus criminelle"

Premium
chargement
L'arrivée à Valence, dimanche dernier.

Migrants La Neuchâteloise Julie Melichar poursuit sa mission à bord de l’Aquarius. Le navire destiné à porter secours aux migrants en Méditerranée est reparti vers la Libye. Journal de bord.

«Cette odyssée vers l’Espagne, dans des conditions intolérables, m’a profondément marquée. Plus de quatre jours de navigation, et autant de souffrances supplémentaires et inutiles infligées aux rescapés. Des vagues jusqu’à 4 mètres, des vents de 30 nœuds. L’Aquarius tanguait et ballottait ceux qui osaient se déplacer sur ses ponts. Nous installions des cordes pour permettre aux hommes de se rendre vers l’abri, car le pont arrière n’était plus suffisamment sûr pour y passer la nuit.

Le mal de...

À lire aussi...

HumanitaireUne Neuchâteloise à bord de l'"Aquarius": "Nous avons vécu deux sauvetages critiques"Une Neuchâteloise à bord de l'"Aquarius": "Nous avons vécu deux sauvetages critiques"

Top