30.06.2016, 01:04

Ils dénoncent l’expulsion imminente d’un Kurde interpellé à l’hôpital

Premium
chargement
Les militants de l’association Droit de rester ont manifesté hier matin devant l’hôpital psychiatrique de Préfargier, à Marin, pour dénoncer le renvoi forcé d’un Kurde qui, désespéré par sa situation, venait de faire une tentative de suicide.

ASILE L’association Droit de rester a manifesté hier devant Préfargier, à Marin, puis à Neuchâtel.

«Les hôpitaux doivent rester des endroits sûrs, en aucun cas des lieux où l’on peut se faire arrêter par la police!»

Dimitri Paratte, membre de l’association Droit de rester Neuchâtel, est encore sous le choc. «Comment peut-on renvoyer de Suisse quelqu’un qui vient d’être hospitalisé?» Il dénonce l’expulsion imminente...

Top