21.02.2019, 20:46

Ils veulent sauver le foot romand

chargement
Lors du débat "Comment redonner des couleurs au foot romand?", à Neuchâtel, le 21 février 2019. Avec, de gauche à droite, Raffaele Poli (CIES), Christian Binggeli (Xamax), Christian Constantin (FC Sion), Constantin Georges (Servette de Genève).

Débat Christian Binggeli (Xamax), Christian Constantin (Sion) et Constantin Georges (Servette) ont débattu ce jeudi 21 février, à Neuchâtel, des solutions pour redonner des couleurs au foot romand. Avec réalisme et un relatif optimisme.

A l’invitation d’«ArcInfo» et du Centre International d’Etude du Sport (CIES), des ténors étaient réunis ce jeudi 21 février dès 18h30 à l’aula des Jeunes rives, à Neuchâtel, pour parler des difficultés du football romand… et des remèdes envisageables. Le débat était animé par Raphaèle Tschoumy, responsable de la rubrique sportive d’«ArcInfo».

Car le mal est profond, comme l’a montré à travers quelques chiffres Raffaele Poli, responsable de l’Observatoire du football du CIES. Dire que lors des deux dernières décennies, aucun club romand n’a réussi à décrocher le titre en élite…

«Il faut aussi se contenter de ce qu’on a», a rappelé l’inimitable président du FC Sion, Christian Constantin, devant près de 250 personnes. «On a un problème de vision. Il faut réinventer le produit, au-delà des droits TV. Pourquoi pas un championnat qui comprendrait une phase avec des éliminations directes?», a-t-il donné en exemple.

L’atout formation

«La Suisse est devenue un championnat tremplin qui forme des joueurs qui partent ailleurs. On les perd, mais c’est un bon modèle économique. Là, il y a une marge de progression», observait Raffaele Poli.

«A Genève, on peut commencer à construire sur des bases saines, et la formation en fait partie. Les supporters ont raison d’être impatients, mais ce sont des cycles longs», a rappelé Constantin Georges, directeur général du Servette de Genève.

Christian Binggeli, le président de Neuchâtel Xamax, s’est voulu, quant à lui, réaliste: «On est toujours plus intelligents quand on a fait des bêtises. C’est pour cela qu’on met désormais en place une cellule de recrutement. Maintenant le but, c’est de consolider, de faire un peu du Thoune, un club qui a su construire sur la durée».

Le prochain débat proposé par «ArcInfo» et le CIES sera consacré aux agents de joueurs.

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ÉvénementNeuchâtel: un débat pour mettre en avant le football chez les «Welsches»Neuchâtel: un débat pour mettre en avant le football chez les «Welsches»

Top