26.06.2018, 21:49

L’austérité à la neuchâteloise a ses limites: place à la prospérité!

Premium
chargement
En matière d’investissements, "le gouvernement n’est pas loin du carton rouge", selon la députée Johanne Lebel Calame.

Grand Conseil Le Grand Conseil neuchâtelois a approuvé à l'unanimité des comptes 2017 déficitaires à hauteur de plus de 50 millions de francs. Non sans grincer les dents.

Le Grand Conseil neuchâtelois a entériné mardi les comptes et la gestion de l’Etat en 2017. Si le vote a été unanime, bien des préoccupations se sont exprimées: exode de contribuables, appauvrissement de la population, manque d’investissements, administration cantonale au bout du rouleau... A l’avenir, il ne suffira pas de serrer la ceinture.

"C’est dans le semestre qui...

À lire aussi...

Finances cantonalesLe Conseil d’Etat neuchâtelois arrivera à l’équilibre, si on l’aide!Le Conseil d’Etat neuchâtelois arrivera à l’équilibre, si on l’aide!

Top