29.12.2015, 16:33

L'idée d'un bachelor de médecine à Neuchâtel est enterrée

chargement
Unimail: une vue de la facultés des sciences.

Université Les étudiants qui suivent à Neuchâtel la première année de médecine ne pourront pas poursuivre leurs études jusqu'au bachelor. Le Conseil d'Etat ne donne pas suite à une proposition émanant du groupe socialiste du Grand Conseil.

Si l’Université de Neuchâtel ne dispose pas d’une faculté de médecine, elle offre la possibilité de suivre dans ses murs la première année de cette discipline. Mais elle ne va pas ajouter les 2e et 3e années, celles qui permettent d’obtenir un bachelor. C’est ce qui ressort d’une prise de position du Conseil d’Etat, qui propose de ne pas donner suite à un postulat du groupe socialiste au Grand Conseil.

Ce groupe, par la voix de Baptiste Hurni, avait demandé au gouvernement d’étudier les avantages et les inconvénients, pour l’Université de Neuchâtel, de proposer la première année de médecine. Et surtout, il avait demandé au gouvernement de mener une étude sur la faisabilité d’un bachelor complet dans cette discipline.

Sur la base de l’étude menée par un groupe de travail, le verdict du Conseil d’Etat est clair: trop cher, un tel cursus complet poserait de plus "de sérieuses difficultés pour le recrutement de personnel qualifié, pas seulement à l’Université, mais aussi et surtout à l’HNE, acteur incontournable dans la mise en place d’un bachelor."

Davantage d'informations dans nos éditions payantes de mercredi.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top