26.06.2019, 16:49

La révolution de palais a eu lieu au Grand Conseil neuchâtelois

Premium
chargement
Théo Bregnard, Cédric Dupraz et Fabio Bongiovanni, de gauche à droite, députés et conseillers communaux.

Politique C’est une petite révolution dans la politique neuchâteloise. A l’avenir, plus aucun conseiller communal ne pourra être député. A moins d’un référendum ou d’une contestation en justice.

Une révolution de palais s’est jouée ce mercredi au Grand Conseil neuchâtelois. Dès les élections cantonales de 2021, il ne sera plus possible de cumuler les casquettes de député et de conseiller communal. Les échanges ont été vifs sur ce que certains ont appelé une «lex Chaux-de-Fonds».

La présence au parlement de l’entier du gouvernement de la Métropole horlogère...

À lire aussi...

PolitiqueUne session marathon attend les députés neuchâteloisUne session marathon attend les députés neuchâtelois

PolitiqueLa Chaux-de-Fonnière Katia Babey quitte le Grand Conseil «pour des motifs personnels»La Chaux-de-Fonnière Katia Babey quitte le Grand Conseil «pour des motifs personnels»

POLITIQUECumul de casquettes controverséCumul de casquettes controversé

Top