17.03.2019, 16:39

Lauréat 2019, Jean-Bernard Vuillème a pris possession de son prix

chargement
Jean-Bernard Vuillème a lu samedi des extraits de son oeuvre, lors de la remise du prix de l'Institut neuchâtelois.

institut neuchâtelois L'écrivain Jean-Bernard Vuillème s'est vu remettre, samedi à Neuchâtel, le prix 2019 de l'Institut neuchâtelois.

Quelque 180 personnes ont assisté samedi, à l’aula des Jeunes-Rives, à Neuchâtel, à la séance publique de l’Institut neuchâtelois, au cours de laquelle l’écrivain Jean-Bernard Vuillème a reçu le prix 2019 de l’institution de promotion de la connaissance et de la culture en pays neuchâtelois.

Frénésie d’écrire

L’auteur établi à La Chaux-de-Fonds s’est vu remettre sa distinction (d’une valeur de 5000 fr.) par le président de l’Institut, Philippe Terrier. Ensuite, Anita Froidevaux l’a présenté comme un «véritable artisan de la langue» ayant imposé «un style nouveau et personnel». Puis c’est le lauréat lui-même qui a pris possession de la scène, remerciant notamment ses éditeurs qui «ont permis à mes délires d’être lus» et ses proches, qui supportent sa «frénésie d’écrire, le seul absolutisme de mon existence».

Textes mordants

Il a enfin donné un aperçu de son oeuvre en lisant plusieurs extraits de textes mordants, dont certains ont plus de 30 ans. Sur un accompagnement sonore de Stéphane Mercier, il a notamment lu un passage de «Pléthore ressuscité», qui vient d’être réédité, enrichi de nouvelles d’un premier recueil  déjà intitulé «Pléthore». Preuve que le rapport entre un auteur et ses personnages peut s’inscrire sur la durée.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top