02.08.2015, 18:56

Le site unique mère-enfant deviendra réalité le 22 mars 2010

chargement
Par PASCAL HOFER

La date de naissance du site mère-enfant de l'Hôpital neuchâtelois est fixée: le 22 mars 2010. Ce jour-là, la maternité et le service de gynécologie de l'hôpital de La Chaux-de-Fonds rejoindront ceux de l'hôpital Pourtalès, à Neuchâtel, pour constituer une seule entité cantonale.

L'information est tombée hier sous la forme d'un communiqué diffusé par l'Hôpital neuchâtelois (HNe). Pour qui ne connaît pas le dossier, le lien risque d'être fait avec l'un des scénarios évoqués samedi passé lors des états généraux de la Santé (notre édition de lundi). Il n'en est rien. Cette centralisation à Neuchâtel est prévue depuis longtemps déjà. Elle est provisoire puisque, selon les décisions politiques prises jusqu'à présent, le site unique mère-enfant redéménagera ultérieurement à La Chaux-de-Fonds (en 2015 en principe), après l'achèvement des travaux de rénovation du site chaux-de-fonnier.

La date du 22 mars 2010 ne marquera pas la fin de toutes les prestations en gynécologie et en obstétrique à l'hôpital de La Chaux-de-Fonds. Ce dernier proposera en effet des consultations accueillant les patientes sur rendez-vous du lundi au vendredi (entre 9h et 17h), consultations assurées par des médecins. La préparation à la naissance et les consultations du planning familial feront également partie des prestations proposées.

Quid en cas d'urgence? «Une procédure de prise en charge a été élaborée pour répondre aux différents cas de figure», répond Yves Brünisholz, médecin-chef du département de gynécologie-obstétrique.

A Neuchâtel, une partie des locaux de l'hôpital Pourtalès sont en cours de transformation pour accueillir toutes les femmes et futures mères du canton, ainsi que leurs bébés (1200 naissances par année actuellement à Neuchâtel, 550 à La Chaux-de-Fonds). Une cinquième salle d'accouchement a été aménagée, et les locaux de policlinique sont en cours d'adaptation.

Pour ce qui est du personnel, ce regroupement débouche sur une réorganisation des services et des départements concernés. «Elle implique la suppression de deux postes de médecins adjoints à temps partiel, ainsi que celle d'un poste de médecin-chef de service. De nouveaux contrats, instituant une collaboration sous une autre forme, ont été proposés aux médecins concernés», indique l'HNe dans son communiqué. Il ajoute: «En matière de personnel soignant, l'entier des postes sera transféré pour donner toutes les chances à la nouvelle unité de démarrer dans des conditions optimales.»

Lors des états généraux de la santé, le scénario suivant a été abordé: pour sortir du blocage politique actuel (trois initiatives populaires sont pendantes), il faut mettre le site mère-enfant non pas à La Chaux-de-Fonds, mais à Neuchâtel, avec contrepartie pour le site du Haut. Dans quelle mesure les travaux menés à Pourtalès tiennent-ils compte de ces deux cas de figure? Yves Brünisholz: «Nous avons fait en sorte que les locaux transformés puissent être durablement utilisés dans un second temps, quel que soit le scénario retenu.»

VIDÉO

Dès le 22 mars 2010, le centre “mère-enfants” de l'Hôpital neuchâtelois ouvrira ses portes à l'Hôpital Pourtalès de Neuchâtel. En attendant la décision quant à son emplacement définitif dès 2015.

Canal Alpha | AS | CB


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top