22.06.2018, 17:13

Les campagnols, bêtes noires des paysans neuchâtelois

Premium
chargement
Jean-Pierre Gfeller, agriculteur qui a son champ infeste de campagnols.    Val-de-Travers, le 21 juin 2018  Photo : Lucas Vuitel

Agriculture Le cycle de croissance des campagnols est au plus haut. Dans certaines prairies, on a dénombré plus de 500 individus à l’hectare... Les agriculteurs de la région redoutent des baisses de la production fourragère.

«Il va nous manquer d’énormes quantités de fourrage! On a déjà dû en acheter 100 tonnes l’an dernier pour pouvoir passer l’hiver. Cela nous a coûté 35'000 francs, c’est une perte sèche», se désole Pierre-André Hainard, agriculteur aux Bayards.

La faute aux campagnols terrestres qui pullulent dans ses champs. Depuis 2016, le cycle du rongeur est en croissance...

À lire aussi...

mérite sportifLa sportive neuchâteloise de l'année 2019 s'appelle Marianne FattonLa sportive neuchâteloise de l'année 2019 s'appelle Marianne Fatton

Droits des animauxEd Winters en conférence à Neuchâtel: «Un monde végane ne mettra pas les éleveurs à la rue»Ed Winters en conférence à Neuchâtel: «Un monde végane ne mettra pas les éleveurs à la rue»

PolitiqueL’UDC neuchâteloise a tourné la page Yvan PerrinL’UDC neuchâteloise a tourné la page Yvan Perrin

TransportsLe Noctambus ramènera encore les fêtards neuchâtelois en 2020Le Noctambus ramènera encore les fêtards neuchâtelois en 2020

Conseil fédéralElus neuchâtelois: satisfaction au PLR, déception à gaucheElus neuchâtelois: satisfaction au PLR, déception à gauche

Top