29.12.2016, 11:59

Les éléments naturels ne se sont pas trop déchaînés sur le canton en 2016

chargement
L'un des sinistres qui a marqué cette année 2016 pour l'Ecap: l'incendie de la ferme de la Grande-Joux, en mars, aux Ponts-de-Martel. Le bâtiment avait été entièrement détruit, heureusement sans faire de victimes.

Assurance des bâtiments L’établissement cantonal d’assurance et de prévention, l’Ecap, tire un bilan des sinistres assez réjouissant. Il y a eu peu de dégâts naturels en 2016 dans le canton de Neuchâtel: les primes baisseront donc en 2017 pour les propriétaires.

Les éléments naturels se sont-ils déchaînés sur le canton de Neuchâtel en 2016? A l’heure de tirer le bilan, l’Ecap, l’Etablissement cantonal d’assurance et de prévention, parle d’une année légèrement inférieure à la moyenne en termes de sinistres. «L’année qui s’achève aura été contrastée», relève Jean-Michel Brunner, directeur de l’Ecap, dans le bulletin d’information destiné aux 30% de Neuchâtelois propriétaires d’un bien immobilier. «Après un premier trimestre très chaud et coûteux sur le front des incendies, notamment au Locle, à La Chaux-du-Milieu et dans la vallée de La Brévine, les mois suivants ont été relativement calmes.» 

Le directeur indique qu’à l’exception d’un coup de vent violent le 9 février et de deux épisodes de pluie ayant causé une centaine de sinistres les 25 juin et 21 juillet, «les dégâts sont restés très limités». Rien à voir avec l’année 2013 marquée par la grêle. 

Ce bilan favorable a incité le conseil d’administration de l’Ecap à réduire les primes 2017 «afin de faire profiter les assurés d’un bilan de sinistres somme toute assez réjouissant». Le rabais se montera à 15% de la prime de base pour la majorité des propriétaires, soit une réduction totale de 2 millions de francs.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top