20.09.2018, 22:33

Les formules choc du chef de l'armée face au gratin civil neuchâtelois

Premium
chargement
Le chef de l'Armée, le commandant de corps Philippe Rebord, était jeudi à Microcity devant un parterre d'invités du monde politique, de l'économie et de la culture.

Armée Le chef de l'armée, le commandant de corps Philippe Rebord, était jeudi à Neuchâtel pour dialoguer avec des représentants du monde politique, de l'économie et de la culture. Il n'a pas mâché ses mots pour présenter sa vision des défis à relever pour assurer la sécurité de la Suisse.

«Votre manière de communiquer montre une évolution phénoménale depuis l’époque où l’on parlait de la grande muette.» C’est un Jean-Nath Karakash manifestement séduit qui a eu le mot de la fin, hier à Microcity, après l’exposé du commandant de corps Philippe Rebord, chef de l’armée.

Il faut dire que celui qui, en temps de guerre, prendrait le...

À lire aussi...

Avent«Evolenilenu»: le conte de Noël de Fanny Wobmann«Evolenilenu»: le conte de Noël de Fanny Wobmann

MobilitéLes communes neuchâteloises ont quatre ans pour mettre aux normes 700 arrêts de busLes communes neuchâteloises ont quatre ans pour mettre aux normes 700 arrêts de bus

LauréatsMarathon terminé pour l’Université de NeuchâtelMarathon terminé pour l’Université de Neuchâtel

AgricultureUne agricultrice neuchâteloise dénonce le soutien au glyphosateUne agricultrice neuchâteloise dénonce le soutien au glyphosate

Du glyphosate subventionné

La politique agricole favorise trop le glyphosate. En réponse à cette accusation lancée par une paysanne neuchâteloise,...

  06.12.2019 19:00
Premium

Protection de l’environnementLutte musclée souhaitée contre les pesticidesLutte musclée souhaitée contre les pesticides

Top