28.06.2016, 13:54

Les parcs régionaux Chasseral et du Doubs mènent un projet pour préserver la biodiversité

chargement
La Parc régional Chasseral renferme de nombreuses espèces qu’il s’agit maintenant de valoriser.

Environnement Renforcer l’infrastructure écologique pour empêcher l’érosion de la biodiversité. Un projet-pilote a été lancé par l’Office fédéral de l’environnement. Les parcs naturels régionaux Chasseral et du Doubs y travaillent conjointement. Les deux entités entendent fédérer toute une série d’acteurs pour porter une stratégie qui puisse porter sur les 15 prochaines années.

"La biodiversité est en recul", constate Thor Maeder, directeur du Parc régional du Doubs. "Malgré les efforts des pouvoirs publics, des particuliers et du monde agricole." Dans ce contexte peu réjouissant, l’Office fédéral de l’environnement a lancé un projet-pilote sur l’ensemble du territoire. Pour l’Arc jurassien, les Parcs naturels Chasseral et du Doubs l’ont pris en main. Il en est actuellement au stade de l’analyse.

Infrastructure? "Le mot est un peu lourd. Il fait tout simplement écho à l’infrastructure routière", explique Fabien Vogelsperger, directeur du Parc régional Chasseral. "Si on veut maintenir la biodiversité, il faut mettre en place des couloirs pour qu’elle circule", image-t-il. Il existe un certain nombre d’espèces qui pourrait bénéficier de ce travail. A commencer par les chauves-souris et les libellules.

Plus de détails dans nos éditions payantes de demain mercredi 29 juin.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top