23.12.2016, 00:01

Les syndicats d’enseignants tirent un premier bilan très négatif

Premium
chargement
Les syndicats estiment que les élèves les plus «faibles» sont les grands perdants.

CANTON DE NEUCHÂTEL La grande réforme de l’école est appliquée en 10e année.

A la question «Quelle est la principale réussite à vos yeux?», la réponse est cinglante: «Il n’y en a aucune.» Elle émane du SSP, le Syndicat des services publics, section enseignants. Selon lui, la réforme de l’«école secondaire» neuchâteloise (cycle 3), dont les effets s’appliquent depuis le mois d’août à la 10e année Harmos, provoque «un profond malaise» et...

Top