25.09.2018, 17:45

Neuchâtel: Séduire les futurs sapeurs-pompiers

chargement
Maxime Franchi (à droite) et les participants de la première édition du Fire Challenge s’élancent pour 40 minutes d’effort.

Sécurité L’Ecap et la fédération cantonale des femmes et hommes du feu ont lancé la première édition du Fire Challenge. Mot d’ordre: plaire.

Une fois n’est pas coutume, les sapeurs-pompiers ont tout mis en œuvre pour allumer une flamme plutôt qu’à l’éteindre. Les hommes du feu désiraient éveiller une nouvelle vocation chez les jeunes. La première édition de l’urban training Fire Challenge devait leur donner un premier avant-goût du métier. Cette manifestation, tenue lundi soir place des Halles à Neuchâtel, était organisée par l’Etablissement cantonal d’assurance et de prévention (Ecap) et la Fédération des sapeurs-pompiers du canton de Neuchâtel.

Mieux vaut prévenir que guérir

Par cette soirée fraîche et ensoleillée d’automne, la trentaine de courageux ayant répondu à l’appel ont eu de quoi se réchauffer. De la course à pied à travers la ville au renforcement musculaire, les hommes du feu ont tenu à leur proposer un véritable défi sportif. «Les gens ont l’air d’avoir pris du plaisir à transpirer!», souffle un volontaire.

Le 15 novembre au soir, et ce dans chaque district, les personnes intéressées par le volontariat pourront se rendre en caserne pour s’inscrire. Le lieutenant-colonel Maxime Franchi, chef du secteur intervention à l’Ecap, veut créer un véritable buzz autour de cette soirée: «Nous avons mis le paquet», confirme l’inspecteur cantonal des sapeurs-pompiers.

«Nous avons effectué plusieurs actions publicitaires depuis cet été et, à partir de ce mardi, nous lançons une campagne d’affichage un peu partout dans le canton.» Son souhait: ne pas devoir pallier le manque d’effectif à la dernière minute. «Il vaut mieux prévenir que guérir. Notre situation actuelle n’est pas à plaindre, mais il faut penser à la relève en prenant les devants.»

Un vrai esprit d’équipe

«Nous souhaitons, par cette démarche, présenter les valeurs des pompiers à la population neuchâteloise», explique David Voegelin Garcia, sapeur-pompier volontaire depuis trois ans et organisateur de l’événement. Il donne le ton: «Les futurs volontaires pourront trouver un vrai esprit de camaraderie et de beaux défis.»

Egalement responsable produits au marketing chez Viteos, David Voegelin Garcia est certain de l’apport qu’a cette aventure dans sa vie: «S’engager comme volontaire afin de protéger la population neuchâteloise donne l’opportunité de vivre une expérience humaine extraordinaire. Qui plus est utile pour la vie de tous les jours.»

«C’est excitant!»

Pour Chloé, 28 ans, engagée depuis dix ans et radiologiste à l’hôpital Pourtalès, il n’y a jamais eu de place aux doutes. «C’est une histoire de famille. Mon papa était colonel. Du coup, à peine majeures, ma sœur et moi avons voulu franchir le pas.» Thibaut, 32 ans, inscrit comme volontaire depuis huit ans et actif dans la logistique événementielle, se souvient très bien de sa première sortie: «Mon téléphone a sonné à 3h15 du matin. A 3h30, j’étais sur place. Je n’étais même pas encore complètement réveillé que j’étais déjà en pleine action à lutter contre des flammes. Je ne savais plus comment je m’appelais. C’était excitant!» Loïc Marchand

 

Informations pratiques

Une grande soirée d’inscription est organisée dans tout le canton le 15 novembre. Chaque district aura son point de rencontre. Ce soir-là, les participants auront droit à une présentation complète du métier ainsi que des conditions du volontariat. Informations sur www.ecap-ne.ch

D’autres événements à venir

Les autres régions neuchâteloises auront également droit à leur version du Fire Challenge. Ainsi, les habitants des Montagnes neuchâteloises sont invités à enfiler leurs chaussures de course à La Chaux-de-Fonds, le 1er octobre à 19h à la caserne, passage de la Bonne-Fontaine 38. En ce qui concerne le Val-de-Travers et le Val-de-Ruz, la population est conviée respectivement le 8 octobre place de Longereuse à Fleurier et le 22 octobre rue de l’Epervier 6 à Cernier. Les départs seront également donnés à 19h.

Pour encourager les participants à relever ce défi sportif, ceux-ci seront accompagnés par des athlètes de choix. Pour les sessions de La Chaux-de-Fonds et de Fleurier, Yann Moulinier, champion de bobsleigh et sapeur-pompier volontaire à La Chaux-de-Fonds, sera présent pour distiller ses conseils. A Cernier, les volontaires en devenir seront entraînés par Marianne Fatton et Florence Buchs, toutes deux vainqueures sur le petit parcours de la Patrouille des glaciers 2018, et par Pascal Buchs, spécialiste de course d’orientation et vainqueur d’étapes du BCN Tour.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NeuchâtelDeux interventions nocturnes pour les pompiers de NeuchâtelDeux interventions nocturnes pour les pompiers de Neuchâtel

RéorganisationNeuchâtel fusionne sécurité publique, ambulanciers, pompiers et médiateursNeuchâtel fusionne sécurité publique, ambulanciers, pompiers et médiateurs

Top