06.08.2015, 14:27

Réactions de pendulaires au non sur le RER-Transrun

chargement
Conformément aux résultats du scrutin, les usagers des trains entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds n'étaient pas abattus ce lundi matin.
Par STE

transports Bouquet de réactions récoltées dans les trains et les gares ce lundi matin entre La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel.

Ce matin, les pendulaires neuchâtelois sont remontés dans leur train, qui pour se rendre au travail qui pour suivre les cours.

En gare de Neuchâtel, une jeune femme venant de Serrières dit regretter le vote négatif sur le RER-Transrun. En provenance du Val-de-Travers, Alicia (18 ans) a un tout autre avis : «La cadence à la demi-heure était intéressante, mais je suis convaincue que l’offre n’aurait pas duré plus de deux ans. Ce projet de RER était trop cher !»
 
Dans le train montant à La Chaux-de-Fonds différents avis sont exprimés. Un groupe de jeunes filles peste contre les 29 minutes que dure le voyage. Une autre jeune fille ne veut pas entendre parler d’économie de temps à l’horizon 2022: «Moi, dans deux ans j’aurai fini mon apprentissage, alors…». «L’économie neuchâteloise va souffrir de ne pas disposer du Transrun» considère une femme discrète sur son âge. «Moi j’ai voté non», indique Yvone, alerte retraitée croisée dans le hall de gare de La Chaux-de-Fonds, car «on n’a déjà pas d’argent. On allait pas dépenser une fortune pareille».
 
Retrouvez ces témoignages et bien d’autres encore demain dans «L’Express» et «L’Impartial».

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top