26.12.2018, 10:00

Record d’affluence pour les Noëls solidaires dans le canton de Neuchâtel

chargement
Près de 2000 personnes ont été accueillies à Neuchâtel par l'association Noël autrement.

Société De Neuchâtel au Locle, en passant par La Chaux-de-Fonds, il a fallu ajouter des tables pour accueillir les convives, de plus en plus nombreux à rallier les Noël caritatifs.

La période des Fêtes ne rime pas forcément pour tout le monde avec festin, champagne et cotillons. Pour que personne ne reste à la porte du banquet le jour de Noël, des centaines de bénévoles se sont engagés cette année encore, de Neuchâtel à Saignelégier en passant par La Chaux-de-Fonds et Saint-Imier.

Partout, on a enregistré des records d’affluence. A Neuchâtel, plus de 2000 personnes ont rallié le péristyle de l’hôtel de ville, où l’association Noël autrement était sur le pont du 24 dans l’après-midi au 25 au soir. «Deux jours de fête non-stop, qui ont été possibles grâce à une soixantaine de commerçants et partenaires», a souligné la présidente de l’association, Françoise Berthoud, «très heureuse de ce franc succès».

Moins d’invendus

Même constat à La Chaux-de-Fonds, où il a fallu ajouter des tables dans la salle de la Maison du peuple le 25 décembre. «On a compté environ 230 personnes à midi, et on en attend autant le soir», s’est félicité Pierre-Alain Borel, président de l’association Chœur à Cœur qui fêtait sa 32e édition.

Là encore, les organisateurs ont pu s’appuyer sur une cinquantaine de partenaires. «On constate que leur nombre augmente, mais aussi que les dons sont plus petits, les commerçants gèrent mieux leurs stocks pour les Fêtes, il y a moins d’invendus. On s’organise en conséquence.»

Belle ambiance également au Locle, où quelque 130 personnes étaient venues, seules, entre amis ou en famille. «Nous n’en avions accueilli qu’une trentaine lors de la première édition de Noël Ô Locle, il y a dix ans», s’est souvenue Patricia Jacot, initiatrice de l’événement. Depuis, le succès a été tel que Noël Ô Locle a dû déménager de la salle de paroisse, devenue trop petite, à la salle Dixi.

Noël Ô Locle en sursis

A noter que celle-ci étant quelque peu excentrée, CarPostal a offert les navettes depuis le centre-ville. «C’était une aide vraiment bienvenue, notamment pour les aînés», tient à remercier Séverine Bonora, bénévole depuis les tout débuts.

La Ville du Locle s’est également fendue d’un don exceptionnel. C’est que, si les tables garnies de filets mignons, saumon et vols-au vent ne le laissaient pas deviner, le Père Noël n’a pas été aussi généreux que les années précédentes au Locle. «Désormais, les grands magasins ouvrent le 24 et le 26…», constate Patricia Jacot. «Du coup, nous recevons moins de marchandises. Nous avons dû acheter beaucoup plus de choses qu’auparavant. Si nous ne trouvons pas d’autres partenaires, entreprises ou clubs services, nous ne pourrons pas organiser d’édition en 2019», prévient-elle. A bon entendeur.
 

Noël autrement à Neuchâtel

1/46  

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top